São Paulo : un dimanche après-midi dans le quartier de Vila Madalena

IMG_6892

Le dimanche après-midi est l’occasion rêvée pour les brésiliens d’exercer une de leurs activités favorites : se détendre.

La recette est assez simple : un bar de 9m² tenu par Edith, prononcé « Editch », des tables et des chaises en plastique rouge jetées sur le trottoir, un barbecue en marche jusqu’à la tombée de la nuit, un match de football sur grand écran, un arbre ombrageant le tout, quelques bières et un groupe de musiciens avec leurs percussions, leurs guitares et leurs micros.

photo

Installés au milieu de tous, les musiciens enchaînent les rythmes de samba que tous les privilégiés reprennent en chœur en esquissant quelques pas de danse sans qu’on n’y comprenne un seul mot.

Quelques supporters se rapprochent du grand écran accroché au mur : cet après-midi deux équipes de São Paulo s’affrontent, Corinthians, la populaire et São Paulo, l’historique. Le match est important, on le sent, et quelques tensions naissent de différends sur l’équipe à encourager, mais ne viennent à peine déranger l’ambiance conviviale régnant entre tous ces habitués.

Au fond, près du barbecue, quelques-uns s’occupent des grillades et les brochettes de viande, légumes, ou autre tournent entre les mains des derniers affamés.

Malgré la barrière évidente de la langue que l’on ressent parfois, certains cherchent dans leur mémoire les quelques mots de français qui nous feront rire à coup sûr ou nous proposent gentiment de nous faire goûter leurs brochettes, cocktails ou encore de la farine de manioc aux petits légumes mijotés maison.

Cette atmosphère colorée et ensoleillée nous grise : elle nous ferait presque oublier qu’on est dans une des plus grandes métropoles du monde.

Grâce à quelques bières et aux rayons du soleil, on observe l’ambiance de détente à l’état pur. L’un d’entre eux, qui cherchait tout à l’heure à nous parler français, esquisse à présent quelques pas de samba, un cocktail fruité à la main, avec cet air coupable et enfantin d’avoir un petit coup dans le nez en plein après-midi en croyant être le seul à le savoir.

Le rythme de la musique nous emmène tous bien plus loin que cette simple rue du cœur de São Paulo, où il fait si bon vivre, une plage ombragée, une île déserte…

Léa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s