Kavitha Urvasie – Auroville, Inde

Créée en 1968 suite à l’initiative du « couple » spirituel formé par Sri Aurobindo et une française surnommée la Mère Universelle, Auroville est la 1ère communauté intentionnelle et internationale au monde : c’est une cité expérimentale, répartie en petites communautés, dans laquelle les Aurovilliens vivent en paix et en harmonie au-dessus de toute nationalité, toute hiérarchie, toute religion, toute politique et toute recherche du profit. Selon la charte d’Auroville, cette ville « n’appartient à personne en particulier mais à l’ensemble de l’humanité », en échange de quoi les Aurovilliens sont les serviteurs de la conscience divine. Aujourd’hui, Auroville compte 2000 habitants Aurovilliens, dont la moitié sont Indiens et l’autre sont des étrangers du monde entier.

IMG_0052Vous n’aviez sûrement jamais entendu parler d’Auroville jusqu’à aujourd’hui. Nous y avons rencontré Kavitha, un vrai fruit d’Auroville, issue de la 3ème génération d’Aurovilliens, qui est née et a grandi à Auroville.

t

t

Un melting pot de nationalités au sein d’une communauté intentionnelle et internationale

t

I have quite an Indian name but I am from mixed-cultures. I am half-Indian. India is a beautiful country, I love the land I am living in. But India is so diverse that I think it doesn’t make any sense to call it with one name.

J’ai un nom qui sonne plutôt indien mais je suis issue d’un mélange de cultures. Je suis à moitié indienne. L’Inde est un pays magnifique, j’aime la terre sur laquelle je vis. Mais l’Inde est tellement diverse que je pense qu’il est absurde de la qualifier d’un seul nom.

La famille de son père est indienne, originaire du village avoisinant, alors que la famille de sa mère vient des Pays-Bas et a participé à la fondation d’Auroville il y a 48 ans : Kavitha a donc toujours essayé de se comprendre à travers ses différentes nationalités.

A 14 ans, elle a ressenti le besoin de quitter son cocon Aurovillien pour comprendre à quel point Auroville était différente du reste du monde. Scolarisée dans un lycée d’une grande ville indienne et consciente de sa chance d’avoir plusieurs nationalités – et donc plusieurs passeports, elle a ensuite décidé de poursuivre ses études supérieures aux Pays-Bas.

t

Une voie toute tracée de manière inattendue : travailler pour les jeunes

t

Aujourd’hui, parmi les 2000 habitants d’Auroville, environ 400 ont entre 15 et 25 ans, mais peu d’entre eux sont physiquement présents dans la communauté car il est courant de quitter Auroville à ces âges-là pour découvrir d’autres manières de vivre, d’apprendre, d’échanger, etc. dans le monde.

Kavitha a fait partie de cette jeunesse curieuse de découvrir le monde grâce à son expérience aux Pays-Bas où elle a finalement pris conscience du type d’environnement dans lequel elle ne souhaitait pas vivre : un environnement où règne la concurrence entre les étudiants, qu’elle considère inutile au développement de chacun.

Elle a ainsi décidé de revenir à Auroville, l’endroit au monde avec lequel elle se sentait le plus en phase et au sein duquel elle sentait qu’elle pourrait avoir le plus d’impact. A son retour, elle a d’abord rejoint le « Entry Service », le service responsable des nouveaux venus à Auroville, puis une école défendant un nouveau système éducatif.

En 2015, à l’aube du 50ème anniversaire d’Auroville, des Aurovilliens se sont rassemblés pendant 2 jours afin de parler des nouveaux objectifs à se fixer autour de plusieurs thèmes : l’emploi, l’éducation, l’environnement, la santé, etc. A cette occasion, Kavitha et une dizaine d’autres jeunes ont décidé de prendre la parole au sujet de l’éducation, car elle sentait qu’elle avait son mot à dire grâce à son expérience décevante à l’étranger. Sa préparation et sa participation à cette « Auroville Retreat » lui ont, sans qu’elle s’en rende vraiment compte, montré la voie : travailler avec et pour les jeunes, pour leur inclusion et leur émancipation.

YouthLink est ainsi né, il y a un an, et a connu depuis une croissance prometteuse et un soutien inattendu. YouthLink a lancé plusieurs projets dont notamment le lancement de la construction de nouveaux logements pour les jeunes, le développement d’un programme d’apprentissage, l’aide à la réinsertion dans la communauté des jeunes partis étudier ailleurs, la création d’un point d’information pour l’emploi, etc.

A 24 ans, Kavitha est aujourd’hui consciente de sa chance et du miracle de YouthLink, où elle sent son impact au quotidien auprès des jeunes. Son engagement et son expérience lui permettent de se mettre à la place d’autres jeunes et de lancer d’autres projets tout aussi pertinents.

t

Un bouillonnement de projets pour le futur

t

What I’ve learnt from the past generation is that it is important to dare, to dream very big and to work very hard for that.

J’ai appris de la génération passée qu’il est important d’oser, de rêver grand et de travailler dur pour atteindre ses rêves.

Kavitha est bien la petite-fille de ses grands-parents, pionniers d’Auroville, constructeurs de cette communauté du futur, qui a connu et connaît toujours des moqueries et des critiques. Pleine d’idées et de projets novateurs pour la jeunesse Aurovillienne, Kavitha inspire par son attachement à sa communauté internationale qui expérimente toujours de nouvelles choses afin d’améliorer l’éducation des jeunes.

Très attachée à l’opposition entre l’individu et la communauté, Kavitha nous conseille avant tout de travailler sur soi-même pour découvrir ses propres valeurs et talents et de réfléchir ensuite à la façon dont ces individualités peuvent se refléter au service de la communauté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s