Nathalie Loiseau

On a besoin de se construire par rapport à des modèles. 

Nathalie Loiseau

Lundi 26 octobre, nous avons rendez-vous avenue de l’Observatoire à Paris. Pour cette première interview, nous allons à l’ENA rencontrer Nathalie Loiseau, qui en est la directrice depuis 2012 .

Haut fonctionnaire, diplomate pendant 26 ans, porte-parole de l’ambassade de France aux Etats-Unis pendant la guerre en Irak en 2003, elle nous accueille simplement et chaleureusement. Habituée à ce genre de situations, elle sourit en nous voyant déployer notre matériel pour la première fois.

Au mur, un portrait de François Hollande mais pas seulement : quelques photos de pays lointains, souvenirs d’une carrière sur les cinq continents. Près de la porte, un grand poster d’une femme en talons aiguilles dénote avec l’ambiance d’un bureau de directrice.

Évitez de croire qu’il y a des parcours linéaires, d’excellence qu’il faudrait absolument cocher, ça n’a jamais été très vrai, ça l’est moins que jamais.

Cette femme à la voix basse s’est retrouvée à la tête de l’école la plus prestigieuse de France, alors que personne, ni même elle, ne s’y attendait. Comment ? En osant d’abord, et en assumant  ses choix « avec joie », et surtout en suivant un conseil qu’elle donne à toutes :

Ne laissez personne décider à votre place ce qui est fait pour vous ou pas, ça n’a pas de sens.

Auteur de Choisissez Tout, publié en 2014 aux éditions Lattes,  elle encourage les femmes à ne pas avoir honte d’être ambitieuse, à aller vers ce qu’elles aiment car « il n’y a pas de norme de vie ».


paroles de directrice

 

On a des idées de métiers quand on est jeune, ce qu’il faut c’est ne pas se censurer mais essayer : on n’apprend jamais autant que quand on s’est trompé.

Si on n’aime pas ce qu’on fait, il faut faire autre chose. Il faut fonctionner à l’enthousiasme.

Un jour, un journaliste m’a dit quelque chose de très éclairant : la chance, c’est une forme de talent, il ne suffit pas d’en avoir, il faut savoir la saisir. Il faut voir les opportunités quand elles se présentent, il faut être ouvert à son destin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s